Accueil » Pourquoi et comment faire mon compostage ?

Pourquoi et comment faire
mon compostage ?

Faites votre compost avec
les sacs Végéos biodégradables et compostable

Il apportera à vos plantes les principaux minéraux dont elles ont besoin : l’azote, le potassium et du phosphore mais aussi d’autres éléments comme des minéraux et oligo-éléments.

L'intérêt du compostage

Le compostage à domicile permet de réduire la quantité de déchets organiques dans ses poubelles d’ordures ménagères (ce qui représente jusqu’à 30%, ne plus les mettre dans sa poubelle permettra de réduire sa facture d’autant !) mais pas que, il permet d’enrichir le sol et de corriger ses carences.
 
 
Le compost pourra être disposé dans vos plantes en pots, votre jardin, sur la pelouse, … Il aura pour avantage de ne pas brûler les racines des plantes et de libérer ses éléments nutritifs lentement et progressivement dans le sol.
 
 

Que dois-je mettre dans
mon composteur ?

“Tout est bon à mettre dans mon composteur !” Et bien non.
Certains déchets sont à mettre avec précaution dans le composteur.

Ce que le compost aime :

Marcs et filtres à café,

Épluchures de fruits et de légumes, fleurs et plantes fanées,

Feuilles mortes, branchages et sciures de bois, mauvaises herbes,

Tontes de pelouses sèches non traitées, cendres de bois,

Les sacs biodégradables et compostables en compostage domestique (OK Compost HOME) (pensez à les ouvrir avant de les déposer dans le composteur afin d’accélérer la décomposition des biodéchets).

Ce que le compost n’aime pas :

Charbon de barbecue, papiers imprimés de couleur, papiers glacés,

Chewing gum, mégots, sacs aspirateurs, balayures diverses, excréments, graisses,

Plantes ou fleurs malades, déchets traités chimiquement,

Briques alimentaires, emballages et sacs plastiques, gravats, métal,

Les sacs biodégradables et compostables en compostage industriel (OK Compost),

Les huiles de fritures.

Ce qui est à mettre avec précaution :

(car processus de biodégradation plus long, ou bien déchets qui dégagent de mauvaises odeurs lors de la fermentation):

Pelures d’agrumes, viandes, noyaux, os, arêtes, poissons, coquilles, feuilles et fruits de résineux, thuyas, feuilles de lauriers.

Comment bien entretenir
un compost ?

Il faut mettre les biodéchets en petits morceaux dans le composteur, sinon, ils seront plus difficilement assimilables et donc cela mettra plus de temps à se biodégrader (exemple : au lieu de couper une peau de pamplemousse en 2 avant de la mettre dans son bio seau, il vaut mieux la découper en 8). Il est conseillé d’alterner les couches de biodéchets avec des couches de matières carbonées (déchets bruns, secs, comme par exemple les feuilles, les branches broyées, la paille, le papier, le carton, etc). La matière carbonée permet d’absorber le surplus d’humidité.

Odeur désagréable (ammoniaque) :

il y a trop d’azote, pour contrer cette odeur il faudra ajouter des feuilles mortes, de la sciure et mélanger.

Présence d’insectes nuisibles,d’animaux :

déchets de cuisine non recouverts ou matières non recommandées ; couvrir par des feuilles ou un peu de terre. Il est préférable d’enlever les déchets non-conseillés.

Le cœur du compost est compact :

il manque d’aération. Le mélanger en incorporant des matériaux grossiers (sciure de bois, paille, feuille).

Odeur d’œuf pourri :

il n’y a pas assez d’air ; brasser les déchets pendant plusieurs jours et ouvrir le couvercle (sauf par temps de pluie).

Le tas est froid :

volume trop petit, assèchement et manque d’azote. Il est préférable d’ajouter des épluchures, du gazon, mélanger et fermer le couvercle.

Le coeur du compost est sec :

il n’y a pas assez d’eau, il faudra le mélanger et arroser.

Maintenant vous êtes prêts pour composter !